Le portail du bien-être
publier une annonce

Accueil > > Références bien-être > La biorésonance, une solution pour l’allergie chez les animaux

Références bien-être


WORKFLOW
Interview de Laurence Walter, vétérinaire

La biorésonance, une solution pour l’allergie chez les animaux

Nos amis à quatre pattes sont, tout comme nous, confrontés aux problèmes d’allergie. Pourtant des solutions naturelles existent, notamment avec la biorésonance. Rencontre avec Laurence Walter, vétérinaire, qui pratique cette thérapie.

La biorésonance, une solution pour l’allergie chez les animaux

Référence Bien-Etre : Vous soignez les animaux, notamment avec la biorésonance, pouvez-vous nous en parler ?
Laurence Walter : Volontiers ! Tout comme l’acupuncture ou d’autres méthodes énergétiques, la biorésonance est basée sur le fait qu’une perturbation des énergies dans le corps peut être la source de dérangements physiques et de maladies.
Un appareil a été développé en partant du principe de physique selon lequel toute matière émet un rayonnement d’énergie qui vibre avec des caractéristiques individuelles. Il permet de mesurer les fréquences spécifiques aux corps et aux substances et de déterminer lesquelles occasionnent des perturbations dans l’organisme. Les informations enregistrées sont modulées dans l’appareil en fonction de l’objectif visé par la thérapie. De cette manière, les ondes thérapeutiques permettent de stimuler et renforcer les défenses naturelles du corps et de neutraliser les « ondes pertubatrices » qui provoquent des maladies. La thérapie par biorésonance est une thérapie douce, sans médicaments, complètement indolore.

RBE : On entend souvent que la fréquence des allergies est en augmentation, est-ce le cas ?
LW :
Oui, tout à fait ! C’est un phénomène généralisé depuis plusieurs années, autant chez les humains que les chiens, les chats ou les chevaux. On peut supposer que cela est dû à l’augmentation de la pollution de l’environnement, que ce soit par les produits chimiques de l’industrie, les pesticides, la radioactivité, les gaz d’échappement, les additifs alimentaires ou à cause des médicaments, pour n’en citer que quelques-uns. L’accumulation de ces charges finit par freiner ou bloquer les forces de guérison du corps et le système immunitaire et entraîne des symptômes physiques comme des réactions allergiques.

RBE : Est-ce que la biorésonance peut traiter l’allergie ou l’intolérance, que ce soit alimentaire ou autre ?
LW :
Certainement ! La biorésonance est particulièrement indiquée pour ces problèmes, car il est possible de tester toute une gamme d’allergènes ou de produits dans une même séance. Une fois l’allergène principal localisé, cela donne la direction à prendre pour la thérapie et permet d’éviter par exemple un régime fastidieux ou la prise de médicaments avec un risque d’effets secondaires.
Précisons encore que les tests peuvent s’effectuer sur la base d’un échantillon de sang qui représente en quelque sorte la « carte de visite » de l’organisme, d’un point de vue énergétique. Ainsi, pendant les tests, l’animal n’est pas sollicité directement et peut bouger comme il l’entend.

RBE : Les petits comme les grands animaux sont-ils concernés ? Peut-on tous les traiter ?
LW :
Tous les animaux peuvent être concernés, tout comme les humains.
À priori, on peut tous les traiter puisque la thérapie est individualisée et qu’il n’y a pas de contre-indication. Après, c’est une question de choix thérapeutique.

RBE : Certains animaux sont-ils plus réceptifs que d’autres ? Chats, chiens ou chevaux par exemple...
LW :
Il est vrai que certains animaux sont plus réceptifs que d’autres. Ce n’est pas une question d’espèce, mais plutôt d’individus. Plusieurs facteurs entrent en jeu comme l’âge, l’état général, la capacité de réaction du corps, la durée de la maladie, les traitements administrés auparavant, par exemple. Mais les animaux sont en général très réceptifs aux ondes et souvent, lorsque la thérapie leur convient, ils sont très détendus et semblent l’apprécier.

RBE : Combien de séances sont recommandées pour un animal ?
LW :
C’est un peu la question piège. L’efficacité de la thérapie dépend des facteurs cités ci-dessus.
Un animal jeune et en bonne santé souffrant d’un problème aigu guérira peut-être en une seule séance. Un autre déjà âgé et souffrant depuis longtemps et ayant reçu beaucoup de médicaments aura besoin de plus de cinq séances, voire jusqu’à dix sur une plus longue période.
On peut dire que pour un cas « moyen », on compte trois séances pour se faire une bonne idée de l’amélioration.
Il faut garder à l’esprit que la biorésonance est une thérapie énergétique qui vise à rétablir l’équilibre dans le corps. Il s’agit d’un traitement global, contrairement à une approche chimique qui ne vise qu’un symptôme particulier. Il est vrai que si l’on choisit cette méthode, qui est efficace, indolore, bien tolérée et agréable pour les animaux, cela demande de la persévérance, car il faut souvent plusieurs séances pour aboutir à une guérison valable.

Laurence Walter est vétérinaire et pratique la biorésonance. www.vetonature.ch

Interview réalisée par Nicole Bally / ©Réferences Bien-Être 07.2014


A voir aussi :


Article sur la biorésonance, par Laurence Walter




Pour les artistes

Vous êtes un(e) artiste et souhaitez être présent sur notre portail, dans notre playlist Spotify, en coup de coeur sur notre site, dans nos newsletters, ou encore sur notre page et groupe Facebook ?

Soumettre votre musique sur RBE